Développer

 
Développer la démarche de management de l'énergie

Nous ne traiterons pas ici les chapitres habituellement abordés dans la partie "DO" des référentiels type ISO 9001 et ISO 14001 (formation, sensibilisation, communication, documentation etc), auxquels sont rompus les responsables de systèmes de management.

La norme ISO 50001 met sur le devant de la scène des thématiques novatrices impactant les différents services de l'organisme, et indispensables pour bien maîtriser tous les aspects de la performance énergétique.

Nous évoquerons deux des principales thématiques : les achats et la conception.

 
Prendre en compte la performance énergétique dans les achats

Les achats sont traités dans le texte de la norme ISO 50001 comme l’un des thèmes majeurs pour le succès de la mise en place du système de management de l’énergie.

Considérer la part énergie dans le coût global de possession d’un équipement permet dans un processus d'achat d'intégrer la sobriété des procédés : la part peut en effet représenter 75% pour un compresseur, 85% pour un dispositif de pompage, et plus de 95% pour un moteur.

cout global pompes moteurs 2

L’efficacité énergétique et le rendement des machines deviennent des critères à part entière de sélection des fournitures, car leur consommation impacte la facture énergétique de l'organisme durant toute la durée de vie de l'équipement. 

Il convient d'en faire part aux fournisseurs (dans le cahier des charges) afin qu'ils se distinguent de leurs confrères par une meilleure performance énergétique de leurs équipements. Beaucoup d'entre eux ont d'ailleurs déjà étoffé leur gamme de produits dans ce sens.

Pour aller plus loin (lien externe) voir :

Norme ISO 50001, quel impact pour les achats ?

 
Prendre en compte la performance énergétique dans la conception

La conception des installations et procédés est également abordé dans la norme. En effet, pour les organismes réalisant en interne certains de leurs équipements, la performance énergétique de ces-derniers doit être évaluée afin de considérer les opportunités d’amélioration.

ATTENTION, la norme ISO 50001 n'impose pas de considérer la sobriété énergétique dans la conception des produits fabriqués par l’organisme, mais bien dans celle des installations permettant de les fabriquer.

La démarche de management de l’énergie n’a donc pas vocation à se substituer à une ACV (Analyse de Cycle de Vie), qui dispose par ailleurs de ses propres référentiels techniques : ce sont les normes de la familles ISO 14040.

Toutefois cette voie de progrès est ouverte pour les organismes fabriquant des équipements consommateurs d'énergie.