Idées reçues sur l'air comprimé


Un bon ratio énergétique de production permet-il de réduire la facture énergétique?
(Wh consommés/m3 d'air produit)


OUI, MAIS sous certaines conditions car il faut avoir connaissance de ce qu'est un bon ratio.
De plus, ce ratio peut être exprimé en m3 à 0°C, 15°C, 16°C, 20°C, 35°C, en m3 ISO ou Nm3 et prendre en compte ou non les périphériques nécessaires au bon fonctionnement de la centrale, ce qui peut fausser l'appréciation.
Enfin, il est plus intéressant de prendre en compte le ratio lié aux utilisations d'air comprimé (c'est à dire : Wh consommés/m3 d'air utile) qui prend en compte les besoins, les fuites ainsi que les échappements d'air comprimé que l'on constate dans certains types de régulation.


Le fluide Air Comprimé se comporte-t-il comme n'importe quel autre fluide ?


NON, c'est un fluide COMPRESSIBLE.

Les réseaux d'air comprimé servent principalement à transporter une énergie emmagasinée sous forme d'énergie potentielle (la pression). Dans la plupart des cas, ce n'est pas la quantité de fluide qui est importante mais c'est l'énergie qu'il transporte, contrairement aux autres fluides de type "process" (sauf fluides frigorigènes/caloporteurs et applications particulières).
Enfin, la principale différence avec un fluide tel que l'eau se situe au niveau des moyens de stockage. Un réseau d'air comprimé ne se conçoit donc pas tout à fait comme n'importe quel réseau.


Une fuite bruyante consomme-t-elle systématiquement plus qu'une fuite silencieuse ?


NON, le bruit est généré par les perturbations que rencontre le fluide pendant son écoulement. Ainsi, à niveau sonore égale, une fuite A peut consommer 50 fois plus qu'une fuite B.

vrai faux